18 janvier 2012

Marche ou crève (Stephen King)


Résumé :
Mieux que le marathon... la Longue Marche. Cent concurrents au départ, un seul à l'arrivée. Pour les autres, une balle dans la tête. Marche ou crève. Telle est la morale de cette compétition... sur laquelle une Amérique obscène et fière de ses combattants mise chaque année deux milliards de dollars. Sur la route, le pire, ce n'est pas la fatigue, la soif, ou même le bruit des half-tracks et l'aboiement des fusils. Le pire c'est cette créature sans tête, sans corps et sans esprit qu'il faut affronter : la foule, qui harangue les concurrents dans un délire paroxystique de plus en plus violent. L'aventure est formidablement inhumaine. Les participants continuent de courir en piétinant des corps morts, continuent de respirer malgré l'odeur des cadavres, continuent de vouloir gagner en dépit de tout., Mais pour quelle victoire ?

Mon avis :
Je vais commencer par une question simple : Pourquoi, en plus de 30 ans, personne n'a jamais eu l'idée d'adapter ce livre au cinéma, POURQUOI ??
95% des livres de Stephen King ont leur film. Sauf celui là.
Alors que bon dieu, ce bouquin est exceptionnel !!
Bon, dans mon cœur il ne détrônera JAMAIS Misery, ça c'est clair.
Mais wahou !!
Au fil des pages, on ressent toute la douleur, toute la peur ou le désespoir de ces gamins.
Des gamins !! Qui acceptent une balle dans la tête. Non mais on est où là ???
Ils ont la rage de gagner et une haine pas possible du Commandant et des petits soldats.
On a peur pour eux. Mal pour eux. On les imagine galérer, peiner à continuer à avancer malgré une pneumonie, une hémorragie ou même la folie.
On voit la foule, complètement folle, acclamer ces jeunes. Tous ces gens ne voient pas que ces gamins souffrent, boitent, sont à 2 minutes de la mort ?
Ce livre m'a tuée. J'ai adoré ! Effrayant, palpitant. Wahou !!
Et j'avoue, les 3-4 dernières morts m'ont fait énormément de peine :/ J'ai même beaucoup pleuré...

Et je veux un film, c'est clair ?!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si tu mets un commentaire, je t'offre un carambar.