9 janvier 2012

La répudiée (Eliette Abécassis)


Résumé :
Au premier regard, Rachel a aimé Nathan, le mari qu'on lui destinait. Et c'est avec bonheur qu'elle a accepté son destin de femme pieuse dans ce quartier traditionaliste de Méa Shéarim, à Jérusalem, où elle a grandi.
Mais au fil des années se dessine le drame qui la brisera : le couple n'a pas d'enfant. Et la loi hassidique donne au mari, au bout de dix ans, la possibilité de répudier la femme stérile.
Comment Rachel accepte le verdict en silence, alors même qu'elle sait n'être pas en cause, c'est ce que nous conte la romancière de Qumran dans ce livre intimiste et dépouillé.

Mon avis :
Eliette Abécassis nous amène ici dans la coutume juive. Les fêtes, le style de vie, le respect de Dieu, les traditions, les célébrations, les petites habitudes.
Cette histoire est scandaleuse. Tous les travers de la religion sont racontés ici, j'ai eu une peine pas possible pour Rachel.
Pas de gyneco pour les femmes, pas de magazines ni cinémas, la femme soumise ne dort Ô grand jamais dans le lit du mari (pratique pour enfanter), la femme est derrière, presque enfermée, pendant la lecture de la Torah. D'ailleurs, on n'enseigne pas aux femmes, la femme impure (les règles quoi), la femme traitée comme un vulgaire objet.
Pourtant, Nathan et Rachel s'aiment. On ne leur demandait pas tant, juste se marier et se "multiplier", comme ils disent (la femme lapin quoi).
Et le drame. 10 ans, pas d'enfant. La faute ne revient qu'à la femme.
Rachel est très très pieuse, elle respecte les lois divines (pour elle comme pour sa jeune sœur). Jusqu'au jour où elle franchi le cabinet d'un médecin. La vérité tombe, mais demeure secrète. Elle n'est pas stérile. Lui, oui.
Drame. Divorce. Prières, peine. Drame
Révoltant ! Révoltant de se dire qu'aujourd'hui, quelle que soit la religion, cette histoire se passe partout, chaque jour. Chaque jour des femmes impures, stériles ou je ne sais quoi, sont insultées, battues (à mort ?), répudiées, rejetées, mal traitées.
J'ai pris un petit plaisir à lire, j'ai trouvé ce roman très très intéressant, on suit ce couple à travers les yeux de Rachel, son évolution, son histoire.
Mais je ne le trouve pas assez abouti. Une fois Rachel parti et Nathan remarié, que se passe t il ?
Dommage.

Nathan a trouvé un nom pour les jours impurs. Il me demande quand sera finie "ma maladie". Il n'a pas tort. L'impureté mensuelle, c'est la maladie de la femme stérile.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu mets un commentaire, je t'offre un carambar.