20 septembre 2013

Une nuit, sur la mer (Patricia Macdonald)

Résumé :
Shelby est une femme indépendante. Elle a élevé seule sa fille Chloé, qui semble mener une vie sans histoires entre son deuxième mari, Rob, leur petit garçon, Jeremy, et son job de secrétaire médicale. Pour fêter Noël, Shelby décide d'offrir au jeune couple une croisière dans les Caraïbes. Un cadeau qui va s'avérer fatal : Chloé disparaît en mer, tombée de toute évidence du balcon de sa cabine. Les caméras de surveillance ont filmé la jeune femme titubant en état d'ivresse dans les coursives. Mais Shelby ne peut accepter cette explication. Elle sait bien que sa fille, comme elle-même, déteste l'alcool. Qu'est-il vraiment arrivé à Chloé cette nuit-là sur le bateau ?
Shelby décide envers et contre tous de mener son enquête. Au péril de sa vie...

Mon avis :
Vous recherchez un thriller complètement dingue ?
Ne cherchez plus. J'ai ce qu'il vous faut.

Shelby est une mère célibataire. Enceinte, elle a très rapidement vu le futur papa se barrer en courant.
Elle était seule pour sa fille. Elle a galeré, tout fait pour offrir à sa fille le maximum. Enchaîner les boulots, se sacrifier, le budget voué à sa fille et son éducation... Cette mère a toujours été seule.
Ho, elle avait bien sa mère, Estelle... Alcoolique notoire, elle n'a jamais aimé qu'elle même. Allant jusqu'à forcer Shelby à avorter !
Il y a aussi Talia, la soeur de Shelby. Qui est la bonté même... Quand il s'agit d'Estelle ! Elle semble ne s'intéresser à rien ni personne d'autre que sa mère, la veillant au maximum, cette pauvre petite vieille malade qui, elle, ne voue son existence qu'à la vodka.
Il y a aussi Glen. Le petit frère. Drogué, petit délinquant, pique-assiette qui squatte là où on veut bien de lui...
Bref, niveau entourage, Shelby n'a bien que sa fille et son petit-fils.
Chloé est une mère aussi parfaite que possible, qui a tout fait pour ne pas avoir la même vie que sa mère. Ho, rien de méchant à cela, c'est juste sa façon de montrer à sa mère qu'elle a réussit sa vie, un peu grâce à elle. Maison impeccable, couple heureux, enfant bien élevé. La famille idéale.
La croisière en cadeau, c'est juste pour offrir à Chloé une occasion de lâcher un peu prise, de ne plus penser qu'à elle pendant quelques jours. Elle est Rob, évidemment.
Shelby s'occupera de Jeremy pendant cette absence, tout ira bien.

Et puis. Le drame.
Un soir, Rob téléphone à Shelby. "La croisière est arrêtée, Chloe a disparu en mer"
Mais évidemment, quand on tombe en mer, dans cette zone, il y a peu de chances d'être retrouvé. Les recherches ont lieu, histoire de dire que la police locale se bouge. Mais rapidement, on arrête. On convainc Shelby : il n'y a plus aucune raison pour qu'on retrouve sa fille, elle est forcement morte à l'heure qu'il est.
Au passage d'un interrogatoire, elle apprend que sa fille était alcoolique... Et que ça gênait Rob (évidemment).
Shelby fait un raccourci facile. De toute façon, dans ce genre d'histoire, c'est toujours un proche le coupable. Souvent le conjoint, d'ailleurs.

Quand la police boucle l'enquête et refuse de poursuivre les recherches, Shelby se bouge.
Elle veut savoir la vérité. Elle n'a plus rien à perdre, elle n'a plus personne, alors ma foi !
Et c'est qu'elle a la rage la Shelby ! Elle mène sa petite enquête quasiment seule, sans rien dire à personne (puisqu'elle soupçonne un peu tout le monde tour à tour. Tout le monde a l'air d'avoir une raison de tuer Chloé). Et elle avance bien, très bien même.
On suit l'enquête à ses cotés, on est embarqué dans son combat, dans sa peine, dans ses découvertes. On l'encourage même. Parfois, on n'y croit pas. Non, ça peut pas être lui/elle. Ou peut être. Parce que c'est vrai que malgré tout, ce qu'elle découvre par ci par là, ma foi, ça se tient !

Plus le roman avance, plus on s'imagine un truc à la Linwood Barclay. Le coupable est la dernière personne à laquelle on aurait pensé.
Et il y a un peu de ça...
Non, le plus fort, ce n'est pas le nom du coupable. Le truc le plus dingue, c'est la raison ! Et l'organisation...
Tout ce cheminement, cette organisation, ce plan. Tout ça pour ça. Quel gâchis, a-t-on envie de dire...

L'histoire est terrible. Qui aimerait voir sa fille mourir. Dans de telles circonstance, qui plus est... Et à part Shelby, visiblement, tout le monde s'en tape. Rob s'y est fait. Sa femme avait apparemment un problème d'alcool, elle a perdu l'équilibre, elle est morte entre les dents d'un requin. Point.

J'ai trouvé cette histoire simplement dingue. Le coupable, le pourquoi et le comment. La fin est terriblement prenante, on suffoque, on est happé totalement, tout va très vite, révélation sur révélation, action après action.

Comment dire... J'ai adoré !
Par moment, j'ai eu du mal à me représenter Shelby, à son âge, aussi active... C'était tellement surréaliste pour moi... Un petit bijou ♥

1 commentaire:

  1. Ah bah je me le note. Si tu as adoré, c'est que c'est une valeur sure !

    RépondreSupprimer

Si tu mets un commentaire, je t'offre un carambar.