18 mars 2017

Ragdoll (Daniel Cole)

Résumé :
Un "cadavre" recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l'a aussitôt baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon.
Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, L'inspecteur "Wolf" Fawkes dirige l'enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l'inspecteur Baxter.
Chaque minute compte, d'autant que le tueur s'amuse à narguer les forces de l'ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner.
Le dernier nom est celui de Wolf

Mon avis :
Mon dieu mais j'ai attendu la sortie ce bouquin comme le Messie. A chaque publi de La Bête sur les réseaux j'étais comme une dingue.
Je me suis ruée sur ce roman comme un gamin sur un kinder surprise.

Le roman commence avec le procès d'un homme suspecté d'être un tueur en série pas mal dégueu, qui a été arrêté par l'inspecteur Wolf.
A l'annonce du verdict, Wolf pète littéralement un câble. Scandale au tribunal.

Puis nous voilà en 2014. Wolf est clairement un déchet qui vit dans un taudis. On sait pas trop s'il s'enfonce dans sa merde ou s'il essaie de remonter la pente.
Et puis, on découvre un cadavre. Enfin 6 bouts de cadavres, surtout.
La scène de crime est clean, il n'y a aucun indice sur les victimes et pourtant il faut bien leur rendre un nom (et éventuellement retrouver leurs restes).

Une journaliste locale qui aime le scandale et qui court après l'audimat reçoit un mystérieux paquet. Une liste de noms et la date de leur mort.
Tu penses bien que c'est une sacrée aubaine pour la chaîne. Les journalistes, ces cafards.

Wolf et son équipe doivent donc identifier les victimes, protéger les 6 prochaines, gérer la presse et trouver l'assassin. En une semaine.
Parler de course contre la montre est un doux euphémisme.
Comment faire quand le tueur a clairement une bonne longueur d'avance sur toute une équipe de flics ?

Les morts s'enchaînent, les doutes s'installent, la suspicion est partout.
Peu à peu le puzzle se reforme, les 6 premières victimes sont identifiées une à une. Et soudain tout s'éclaire. On sait pourquoi ces 12 personnes sont/seront tuées. Il ne reste plus qu'à trouver qui est le responsable.

Ce thriller n'est pas aussi haletant que ce à quoi je m'attendais. Il y a moins de sang que j'espérais.
Mais l'histoire en elle-même est absolument fascinante. J'ai été littéralement plongée dans ce roman qui se lit très facilement. Et qui fera, j'en suis certaine, une fabuleuse série télé.
Daniel Cole nous offre un excellent premier roman. J'attends les autres.

1 commentaire:

  1. Merci pour ta critique. Je suis encore partagée. Je le laisse dans ma PAL. (Stillshay's)

    RépondreSupprimer

Si tu mets un commentaire, je t'offre un carambar.