19 mars 2017

Ma meilleure ennemie (Paula Daly)

Résumé :
Sean et Natty, un couple soudé et uni depuis la fac, mènent une vie parfaitement ordonnée entre leurs deux filles, Alice et Felicity, et l'hôtel qu'ils sont parvenus à acquérir à force de travail. Natty est donc une femme débordée mais relativement comblée... Jusqu'à ce coup de téléphone l'informant que Felicity, en séjour scolaire en France, vient d'être hospitalisée d'urgence. Natty se précipite à son chevet, confiant son foyer aux bons soins d'Eve, sa meilleure amie, justement de passage dans la région.
Mais, à son retour, quelques jours plus tard, c'est le choc : Sean déclare qu'il est tombé amoureux d'Eve et qu'il veut divorcer. Le pire semble atteint et pourtant, pour Natty, le cauchemar ne fait que commencer...

Mon avis :
LA CLAQUE !!
Si vous me suiviez sur IG, vous savez que je viens juste d'acheter ce bouquin. Et qu'avec ma PAL qui déborde, ce sont mes filles qui tirent au sort mes lectures (pour éviter la triche).
Je pensais donc avoir un moment avant de lire ce roman. On a bien mélangé les petits papiers dans ma bookjar, ma fille a bien fouiné tout le fond du pot. Et pourtant elle me choisit cette lecture là.
Et franchement, c'est sans regret. Je l'aurais lu plus tard, j'aurais estimé avoir perdu trop de temps.

Natty et Sean sont ensemble depuis le lycée. Ils étaient jeunes, insouciants et fous amoureux.
Très vite parents, ils abandonnent leurs études et leur avenir prometteurs pour former une vraie belle famille. Et c'est ce qu'ils sont pendant 16 ans.

Un jour, leur vieille amie de fac vient les voir. Elle est en pleine séparation, Eve et Natty ont toujours été là l'une pour l'autre, alors tout se passe naturellement.
Et puis, vient le moment où Natty doit rejoindre sa cadette en France dans l'urgence.
Dans la seconde, le vrai visage d'Eve nous saute en pleine figure. C'est une salope. Une vraie.

L'enfer pour Natty commence maintenant. Mais une femme bafouée, trahie, ne renonce pas, ne se laisse jamais faire, quitte à passer pour la cinglée du quartier.
Natty va se mettre en danger, fouiner, s'occuper de ce qui ne la regarde pas. Hors de question qu'elle se laisse faire par cette garce qui était soit disant son amie, elle a une famille à sauver.

Pendant une bonne première partie, j'avoue que le rythme est clairement lent. Il ne se passe rien de vraiment palpitant. On sait juste qu'Eve est folle et qu'elle cache pas mal de choses.
Et puis finalement, d'un coup, l'histoire bouge vraiment. On déterre un passé trouble, on découvre des secrets inavouables.
Et on se demande comment tout ça va finir. Natty va-t-elle s'en sortir ? Sean va-t-il ouvrir les yeux ?
La fin est magistrale, je l'ai adorée. J'ai dévoré les 200 dernières pages comme un paquet de speculoos. Je voulais savoir. Comment ça allait finir, aussi bien pour Natty que pour Eve.
Et j'ai vraiment pas été déçue du tout. Ce roman se termine en feu d'artifices. La dernière phrase, telle le bouquet final, nous laisse un petit sourire moqueur et songeur.

Je suis pas loin du coup de cœur, il me manquait quand même deux trois petits détails pour être réellement comblée par cette lecture, mais Ma meilleure ennemie est un très très bon bouquin.

1 commentaire:

  1. Wahou ! Je l'ajoute dans les 10 premiers de ma PAL ! (Stillshay's)

    RépondreSupprimer

Si tu mets un commentaire, je t'offre un carambar.