22 juin 2014

Comment braquer une banque sans perdre son dentier (Catharina Ingelman-Sundberg)

Résumé :
Märtha, Stina, Anna-Greta, le Génie et le Râteau, 80 ans au compteur, dépérissent dans leur maison de retraite de Stockholm. Une nourriture insipide, un traitement affligeant, des sorties de plus en plus rares et de constantes restrictions : franchement, ils seraient mieux en prison ! Au moins, les détenus ont droit à des promenades quotidiennes. Quand la direction de la résidence décide de réduire le budget « décorations de Noël », la coupe est pleine. Ils ne resteront pas une minute de plus dans ce mouroir. Märtha a une idée géniale : ils vont commettre un délit et faire en sorte d’être condamnés pour s'installer en prison. Un crime qui fera du bruit ! Quant aux bénéfices, ils les redistribueront aux pauvres et aux vieux de ce pays. Si Robin des Bois l’a fait, pourquoi pas eux ? À grand renfort de déambulateurs, la bande part s’installer au Grand Hôtel pour mûrir le casse du siècle. Après tout, quand ils seront riches, cette petite note ne sera qu’une pure formalité à régler. Sauf que… tout ne se passe pas comme prévu. L’aventure s’emballe et notre bande de délinquants plus du tout juvéniles perd littéralement le contrôle. Vivre dans l’illégalité, ça a un prix !

Mon avis :
Nos petits vieux en ont marre. On les traite comme des bébés, on les force à bouffer plus de gélules que de vrais aliments, on les sort jamais et en plus il y a de plus en plus de restrictions.
Ils en ont un peu ras le bol d'être mal traités et de vivre dans la précarité à cause de la radinerie du directeur.
Alors, dans un élan de folie, ils décident de s'échapper de là. Leur but ?
Finir en prison. Là bas, c'est la belle vie. 3 repas par jour, des promenades. Ce sera toujours mieux que coincés dans cet hospice.
Märtha devient vite la cheffe de file. Elle est intelligente, débrouillarde et lit beaucoup de thrillers alors y'a pas de raison.

Mais n'est pas malfrat qui veut ! Alors ils y vont petit à petit. Leur premier vol est assez catastrophique mais finalement, ils maîtrisent plutôt pas mal, les vieux. Il faut dire que chacun a un talent qui peut servir pour cette aventure.

J'ai tout adoré dans ce roman.
Ces vieux sont tout bonnement adorables. Et puis d'ailleurs, qui irait soupçonner des retraités en déambulateur, hein ?
Ils sont vraiment très débrouillards. De vrais gosses, en fait. Avec toute leur naïveté et leur maladresse. Moi, je suis tombée sous le charme, complètement.

Et puis, les braquages. Leurs aventures sont farfelues, ils élaborent des plans énormes et finalement rien ne se passe jamais comme prévu.

Mais finalement, tout ça pour quoi ?
Est ce que cette maison de retraite est vraiment l'enfer ? La prison est-elle mieux ?

Tout n'est pas parfait selon moi, mais cette histoire fait sourire et fait du bien au moral, un vrai bon moment de détente très agréable.

2 commentaires:

  1. Je devrais arrêter de lire tes chroniques, souvent ma wish en prend un coup :'D

    RépondreSupprimer

Si tu mets un commentaire, je t'offre un carambar.