12 février 2013

Un amour vintage (Isabel Wolff)

Résumé :
Phoebe Swift vient d'ouvrir une boutique de vêtements d'occasion à Blackheath. Pour surmonter sa tristesse due à la mort de sa meilleure amie Emma, elle se réfugie dans son métier : rendre à ces merveilleuses pièces vintage leur splendeur passée et leur offrir une nouvelle vie.
Un jour, Phoebe rencontre Thérèse, une vieille dame française qui souhaite lui vendre quelques tailleurs et costumes élégants. Parmi sa garde-robe, Phoebe découvre un manteau d'enfant bleu ciel, datant des années 1940. Dans un premier temps, Thérèse préfère garder le secret sur l'histoire de ce manteau, mais à mesure que les deux femmes deviennent amies, elle se confie à Phoebe, qui écoute attentivement son récit sans se douter que celui-ci a un lien profond et intime avec sa propre vie...

Mon avis :
J'ai fini ce livre ce matin (ou cette nuit, c'est selon). Et Wahou !
Bon déjà, un truc qui m'a vraiment, mais vraiment vraiment, fait super plaisir, c'est que souvent au fil des pages, l'auteure nous parle d'Avignon.
Phoebe y va régulièrement pour acheter sa marchandise, et vraiment, voir tous ces noms de patelins ça m'a mis un smile énorme (je vis en Avignon. ouais sinon ça n'a strictement aucun intérêt hein).
Phoebe est une femme extraordinaire. Elle a 34 ans et ne se remet pas de la mort de sa meilleure amie (qui l'était depuis 25 ans). Elle voue un culte sans limite au vintage, à la mode, au style. C'est vraiment sa raison de vivre, c'est très bien écrit pour ça.
Emma, d'ailleurs, était aussi dans la mode. Elle fabriquait des chapeaux.
Un jour, pendant une vente aux enchères pour une robe qu'elle désire avoir pour sa boutique, elle rencontre Miles. Un riche avocat veuf père d'une connasse de 16 ans. Une chose en entraînant une autre, il l'accoste, ils se parlent, se voient plusieurs fois et bien sur, tombent in love. Ça se comprend. Miles a 48 ans (même son mec est vintage), les cheveux grisonnants et un charme dingue. Et Phoebe est jolie, passionnée, et quelqu'un de très attachant.
Village Vintage doit son stock aux enchères donc, aux séjour de Phoebe en Avignon (ouais, on dit "en"), mais également à ce que les gens lui amènent. Thérèse la contacte, elle a tout un stock à virer et elle ne peut pas se déplacer.
C'est comme ça que régulièrement, Phoebe se retrouve chez cette vieille dame, elles se confient l'une à l'autre, deviennent très proches, s'avouent des secrets et s'aident.
Thérèse est une dame attendrissante, touchante. Elle est triste, ses souvenirs sont loin d'être joyeux et elle traîne un lourd fardeau. Un peu le même que Phoebe.

Au fil de l'histoire, on suit Phoebe dans sa relation avec Thérèse, avec Miles, avec sa famille, avec les clientes. J'ai adoré quand ces clientes lui racontaient l'histoire des vêtements qu'elles lui amenaient. C'était limite émouvant... Et puis, les clients qui viennent acheter. Ils ont tous une histoire. J'ai adoré connaître toutes ces tranches de vie, cet amour pour le vintage, les miracles de ces vêtements.
J'arrivais parfaitement à visualiser la boutique, la deco, la disposition des vêtements, les robes cupcakes, c'était vraiment très bien décrit, ça donnait super envie.
Et puis on apprend aussi l'histoire de Phoebe, et celle de Thérèse.. C'était magnifique et super émouvant. Je vous cache pas que j'ai versé ma petite larme, par ci par là

Vraiment, j'ai adoré cette histoire, ça frôle le coup de cœur. Mon passage vraiment préféré de tous, c'est la séance avec la médium. Grandiose. Fou rire du jour.
Mais en fait, j'ai tout aimé. L'écriture (ça se lit hyper vite), les personnage, le vintage, l'histoire, les découvertes, les rebondissements. Absolument tout.
(Sauf les fautes de frappe)
Et la couverture est un pur bonheur ♥






3 commentaires:

  1. tu me donnes vraiment très très envie !!

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est dans ma biblio, tu me donnes très envie de le lire rapidement! Bises

    RépondreSupprimer

Si tu mets un commentaire, je t'offre un carambar.