16 mai 2016

Un peu de respect, j'suis ta mère ! (Hernan Casciari)

Résumé :
Peut-on parvenir à l’orgasme quand son mari chômeur passe son temps devant la télé à regarder des matchs de foot ? Peut-on aborder paisiblement le troisième âge lorsque son beau-père de quatre-vingts ans croupit en prison pour détention de marijuana ? Et peut-on dormir tranquille lorsque son fils aîné est tantôt gay, tantôt pas ? C'est à Mercedes, dans la proche banlieue de Buenos Aires, que vit cette famille complètement allumée. Pour ne pas devenir folle, Mirta Bertotti a décidé de créer son blog, afin de partager sa vie de dingue avec des milliers d'internautes ! Des chroniques tendres et désopilantes qui évoquent à la fois l'univers des Simpson et celui de South Park.

Mon avis :
Ce bouquin là, ça fait une éternité que je le voulais. La joie de l'avoir eu le mois dernier, et de pouvoir enfin me plonger dedans, tu peux pas imaginer.
J'ai été une maman blogueuse, et fut un temps où j'avais même un blog dans lequel je déversais toute la haine que j'avais pour mon mec/mes gosses/ma vie... J'ai pensé que je serais proche de Mirta, qu'on aurait vécu le même ras le bol de tout et de tout le monde.
Et c'est vrai !
Déjà, j'ai beaucoup aimé le langage de Mirta, sa façon d’écrire. Elle est sans détours, dit ce qu'elle pense comme elle pense, à chaud. Et c'est parfois violent. Et donc drôle.
La vie de Mirta est un joyeux bordel. Son mari ne l'aime plus mais a une espèce d'affection pour elle un peu cheloue. Un de ses fils est un drogué qui rentre raide mort à pas d'heure. Son fils ainé est pédé. Sa fille est une trainée de 14 ans.
Autant dire que son blog, elle a de quoi l'alimenter. Tous les jours.
Chaque jour il y a une nouvelle tuile. Imprévu à payer, chômage, etc.
La famille Bertotti mène une vie somme toute banale, mais terriblement mouvementée.
J'ai passé un moment très agréable, j'ai même pas pu avoir de la peine ou de la compassion pour cette famille tellement ces gens sont dingues.
Et puis, quand le grand-père parle espagnol, c'est tout bonnement divin ♥ (Alora, tou é oune pédé ?)
Le fait que ce soit écrit comme un blog rend la lecture très fluide, l'histoire se lit assez vite, sans se lasser.

Le seul reproche que j'aurais à faire à cette histoire, c'est la violence ambiante. On frappe les enfants pour les punir, on s'insulte, etc etc. C'est pas très agréable à lire en fait. Mais ça ajoute un peu de ""cocasse"" à des situations déjà pas mal rocambolesques.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si tu mets un commentaire, je t'offre un carambar.