13 septembre 2016

Austerlitz 10.5 (Anne-Laure Béatrix & François-Xavier Dillard)

Résumé :
De nos jours... Une pluie diluvienne s'abat sur la capitale. L'alimentation électrique est coupée et la plupart des arrondissements connaissent un black-out total, faisant souffler un vent de panique sans précédent sur la population. Le métro est fermé, noyé dans une eau sombre et glacée, et lorsque les premiers immeubles s'effondrent et qu'une gigantesque vague de boue déferle sur la ville, c'est une véritable hystérie collective qui s'empare des Parisien.Sous le pont d'Austerlitz, l'eau a atteint un nouveau record : 10,5 mètres.

Un an plus tard, Paris ne sera plus jamais la même. Pour François Mallarmé qui a perdu sa femme et son enfant dans la catastrophe, la vie n'est plus qu'un long cauchemar. Il continue tant bien que mal à faire son boulot de flic dans une ville où plus rien n'a de sens. Jusqu'au jour où une affaire de meurtres sordides l’amène au cœur du plus grand musée du monde : le Louvre.

Entre manipulations, chantage, rituels barbares et fêtes décadentes, Mallarmé va être plongé dans un univers sans règles ni morale, confronté à nouveau à la souffrance, à la folie et à la mort...

Mon avis :
(c'est là que je me rends compte que le résumé est hyper long. Désolée, j'ai pas su quoi couper...)
Vous vous souvenez des inondations sur Paris il y a quelques mois ? Voilà, là c'est pareil. Mais en pire. C'est un véritable carnage et il n'en fallait pas beaucoup plus pour rayer Paris de la carte.
Tout le monde a perdu un proche dans ces inondations, Paris ne ressemble plus à rien, le monde est devenu fou.
Et quand le monde devient fou, il se passe quoi ? Des meurtres. Des magouilles. Des scandales.

Alors autant il y a à peu près un mort par chapitre (Cher François-Xavier, je te hais, putain mais NON, merde !), autant le roman se centre sur l'autre histoire : Que ce passe-t-il avec la Joconde ? C'est quoi cette histoire de soirées vip ?
On passe plus de temps plongé dans les magouilles politiques que dans l’enquête policière. Mais franchement, c'est tout aussi bien. Et super intéressant.
Chaque chapitre a pour titre le nom d'une œuvre d'art, en rapport avec l'histoire. Et rien que ça, moi c'etait mon petit plaisir.
Bref, qui est derrière tout ça ? Qui complote avec qui ? Pourquoi ? Comment révéler l'histoire sans y laisser des plumes ?
Les deux enquêtes étaient vraiment super, l'une palpitante et l'autre intéressante, j’étais captivée.
Alors oui après y'a le gros cliché de l'histoire d'amour pas du tout previsible, qui de toute manière ne sert à rien pour l'histoire, mais ma foi, un peu de bonheur au milieu de cette folie, pourquoi pas ?
On a de la peine pour ce pauvre François, à qui il arrive décidément beaucoup de merdes depuis un an. Il tient malgré tout, il lui reste cette force.

Encore un très bon roman de François-Xavier Dillard, qui se lit terriblement bien, qui captive et qui plonge dans l'horreur ♥

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si tu mets un commentaire, je t'offre un carambar.