17 mars 2012

Jésus m'aime (David Safier)


Résumé :
Grand, chevelu, une barbe soigneusement taillée et des yeux très doux: quand Marie croise Joshua, elle est irrésistiblement attirée par ce charpentier au look de Bee Gees. Mais elle devra attendre pour rencontrer ses éventuels beaux-parents : il dit être Jésus. Est-ce pour cela qu'il veut chanter des psaumes à une soirée karaoké ? Qu'il tend l'autre joue quand l'ex de Marie en vient aux mains ? Qu'il propose de rompre le pain -une pizza en l'occurrence- avec le premier SDF venu ? Pas de doute, s'il est vraiment Celui qu'il prétend être, Joshua a un profond retard à rattraper après plus de 2000 ans d'absence...

Mon avis :
J'avais beaucoup aimé Maudit Karma, j'avais passé un moment super.
Par contre, j'étais pas hyper emballée par celui là. Jésus, Dieu est amour, etc, tout ça c'est pas mon truc.
Mais pour l'humour, j'ai eu envie de tenter le coup.
Et j'ai pas été déçue !
Alors dès le départ, c'est drôle. Voir très drôle.
Entre la situation elle-même (on croise pas Jésus tous les jours) et la réaction de Marie (qui est athée, pour bien arranger les choses) avec ses remarques, ses piques, c'était vraiment au top.
Et c'était comme ça pendant au moins une bonne grosse moitié du livre.
Après, je dirais qu'il y a eu un petit coup de mou. C'était plus particulièrement drôle, même si les situations prêtaient toujours à sourire.
Et puis alors après ça part dans tous les sens !
La bataille du Bien contre le Mal pour régner sur la Terre, la paix, l'amour. On assiste carrément au Jugement Dernier, l'enfer sur Terre, les Cavaliers, tout ça o_O
Un truc de grand malade.
Et arrive la fin de l'histoire. Là pour le coup je m'attendais pas du tout à ça !

Alors je dirais que malgré le coup de mou au milieu, j'ai passé vraiment un super moment, j'ai adoré. J'ai ri, j'ai pouffé, j'ai souri, et j'ai même pleuré, dis donc !

- Marie, dit Kata en souriant, si Dieu existe, comment expliques-tu qu'il y ait des choses telles que les nazis, les guerres, ou les 2Be3 ?

- Vous connaissez We will rock you ?
- Est-ce une chanson sur une lapidation ? demanda Joshua déconcerté.

- Mais tu n'es pas n'importe qui. 
- Si. Tout homme peut me ressembler, pour peu qu'il le veuille.
C'est sûr, pensai-je. La prochaine fois, moi aussi je marcherai sur l'eau

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si tu mets un commentaire, je t'offre un carambar.