25 mai 2016

Apnée noire (Claire Favan)

Résumé :
"Vêtue d'un pyjama en satin écru, la jeune femme repose dans une baignoire remplie, en position de fœtus inversé. Ses mains et ses chevilles sont étroitement liées derrière son dos et elle flotte encore avec un soupçon de grâce". A Columbia, sur la côte est des Etats-Unis, c'est la scène macabre que découvre le lieutenant Sandino. Officier intègre, c'est aussi un homme brisé depuis la disparition de sa famille. Pour mener cette enquête, il doit collaborer avec Megan Halliwell, l'agent du FBI qui a permis l'année précédente l'arrestation de Vernon Chester, un tueur psychopathe qui vient d'être exécuté. Très vite pourtant, il apparaît que ce dernier meurtre présente des ressemblances troublantes avec les crimes commis par Chester. Comment est-ce possible ? Tandis que Megan n'ose imaginer le pire, une erreur judiciaire, Sandino se concentre sur certaines incohérences. De discordes en silences la relation des deux policiers évolue, alors que chaque jour le tueur semble se rapprocher d'eux, omniprésent et insaisissable...

Mon avis
L'ambiance glauque est posée dès le départ.
D'un coté nous avons Vince Sandino qui perd femme et enfant dans des circonstances plutôt horribles.
De l'autre, l'exécution d'un tueur en série du genre très pervers. Vous savez, le genre qui se fout de mourir, qui regarde droit dans les yeux la personne qui l'a arrêté, avec un sourire en coin et tout. Megan Halliwell n'a jamais été aussi mal à l'aise. Évidemment, il manque quelques cadavres à trouver, et Vernon Chester emportera son secret dans la tombe.

Nous nous retrouvons avant un lieutenant et une agent du FBI à la vie torturée, au passé trouble. Ils sont certainement aussi cabossé l'un que l'autre.

Quand Vince comprend que l'homme qu'il cherche est déjà mort depuis un moment, il ne se prive pas de se moquer joyeusement de l'agent spécial. Evidemment, une erreur judiciaire, un innocent exécuté, c'est pas mal hein. L'ambiance entre eux devient glaciale, insupportable, tendue.

Les meurtres sont assez odieux. Rien de sanglant, mais ça n'en est pas moins affreux. Toutes les victimes sont mortes noyées, devant les yeux de leur tueur. Pieds et mains ligotés dans le dos.
Cette enquête est une véritable course contre la montre. Vince va de plus en plus mal, c'est un véritable déchet humain. Et Megan cache quelque chose. C'est une arriviste, quelqu'un de très secret. Elle attache tellement d'importance à cette enquête qu'elle finit par faire n'importe quoi, elle n'est pas guidée par son instinct de flic, mais par tout autre chose.

Pendant toute l'histoire j’étais convaincue d'avoir trouvé. Du coup j'ai été hyper déçue "si c'est ça, franchement ça craint".
Et puis finalement je suis ravie de m'être plantée. On découvre tout à la fin. Vraiment tout. Même ce qu'on n'imaginait pas. Et ça m'a plu mon dieu c'était absolument grandiose. La fin est une pure merveille.

Comme pour ses deux premiers romans, Claire Favan nous offre ici une écriture fabuleuse, fluide, entraînante. La psychologie de chaque personnage est minutieusement travaillée, ils sont tous très complexe et c'est un bonheur à lire, à essayer de comprendre.
Ce roman est tout simplement captivant, un pur bonheur.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si tu mets un commentaire, je t'offre un carambar.