12 avril 2015

Frog Music (Emma Donoghue)

Résumé :
A l'été 1876, la ville de San Francisco suffoque sous une chaleur accablante. Dans un saloon, en lisière d'une voie ferrée, un coup de feu retentit. Blanche échappe de justesse à la mort qui n’épargne pas son amie Jenny Bonnet, fauchée sur le coup.
Inconsolable, Blanche Beunon, une danseuse de burlesque française, va tout mettre en oeuvre pour conduire le meurtrier de Jenny devant la justice. Les évènements qu'elle s'efforce de recomposer impliquent tout un monde d'indigents au désespoir, de souteneurs, d'enfants perdus...
Peu à peu, elle découvre les secrets de Jenny, une chasseuse de grenouille qui aimait défier la loi en arborant des pantalons et un Colt.

Mon avis :
J'ai découvert Emma Donoghue il y a presque 2 ans, avec Room. Ça a été une lecture aussi passionnante que prenante.
Il en est de même pour Frog Music.
On retrouve dans ce roman des vies égratignées, torturées. Ces vies font les meilleurs récits.

L'histoire s'ouvre sur le soir du meurtre. Alors que Blanche essaie tant bien que mal de défaire une de ses guêtres, la vitre éclate et Jenny s'effondre.
A partir de là, l'auteure nous balance entre le passé et le présent, entre avant le drame et la poursuite de la vérité.
Comment les deux jeunes femmes se sont rencontrées, un mois plus tôt, comment Blanche est devenue danseuse.
Jenny est exubérante et mysterieuse, une provocatrice qui vit comme bon lui semble. Elle se laisse porter par la vie et en profite au jour le jour.
Blanche est une ancienne danseuse de cirque reconvertie au cabaret et donc à la prostitution. Elle est même une star. Elle vit avec Arthur, ils ne se lâchent plus depuis leur rencontre au cirque.

Rien ne pouvait prédire que ce deux femmes tellement différentes allaient se rencontrer, et encore moins devenir amies. Et pourtant, tout part de là.

Nous suivons donc tour à tour l'évolution de cette amitié, de la vie de Blanche qui évolue sans cesse (en bien, en mal), puis de l'après-meurtre. Blanche ne lâche pas l'affaire, sa vie est foutue et elle fera tout pour l'honneur de son amie, sa seule amie.

Par moment, le passage entre le passé et le présent (et inversement) a été un peu difficile à suivre, plusieurs fois j'ai mis du temps à réaliser qu'on était passé à autre chose.
En dehors de ça, malgré la longueur hallucinante des chapitres, ce roman a été une lecture absolument parfaite.
J'ai de nouveau aimé l'écriture d'Emma Donoghue, le style, l'histoire, l'époque, la vie de Blanche, tous les personnages qui gravitent autour d'elle, les secrets, les non-dits, les drames de l'époque (la maladie, l'hygiène, les lois et les scandales). J'ai également grandement apprécié que les personnages soient français. Blanche est un personnage divin, d'une force magnifique qui se bat pour sa liberté et son amie, quoi qu'il lui en coûte.

Ce roman est une découverte merveilleuse, j'en remercie énormément Babelio et les éditions Stock.
J'ai hésité à participer à cette masse critique, je ne suis d'habitude pas une adepte des histoires qui se déroulent dans le passé, mais j'avais envie de relire un peu Emma Donoghue, alors j'ai tenté, à moitié flippée, et je ne regrette pas un seul instant.


2 commentaires:

  1. Oh j'ai très envie de le lire !!!! J'avais beaucoup aimé Room.

    RépondreSupprimer
  2. Je vais tenter ce livre, j avais adoré room

    RépondreSupprimer

Si tu mets un commentaire, je t'offre un carambar.